قيم الموضوع
(5 أصوات)

LES CLES DU BONHEUR

Traduit par Hichem KADI

Au nom d'Allah le tout miséricordieux, le très miséricordieux

Louange à Allah, et paix et salut sur son prophète.

De nos jours, nous observons de plus en plus chez les gens : Ennui, lassitude et absence de bonheur…ils sont pris d'anxiété, d'amertume et de mélancolie, hantés de solitude et de désarroi, étranglés par un sentiment de poids sur la poitrine. Ils stressent en pensant au futur, se tourmentent de remords, et sombrent dans d'interminables deuils sur le passé.

Ce n'est autre qu'un vide spirituel et un manque de foi menant souvent l'être humain à fuir vers les péchés et les distractions, il se met alors à écouter de la musique pour retrouver la joie, à sauter d'un programme tété à un autre afin d'oublier, à fumer, à jouer ou à lire les journaux dans l'espoir de retrouver enfin la délivrance.

C'est une des plus grandes tares détruisant les êtres humains, et les éloignant de leur seigneur. J'ai donc décidé d'écrire ces lignes dévoilant les clés essentielles du véritable bonheur, dans le but de traiter ce mal et le déraciner, et permettre aux cœurs de retrouver leur joie, et aux âmes leur sérénité. Puisse Allah nous y faire parvenir.

 

LES CLES DU BONHEUR

 

1/ Le mépris de ce bas monde et de ses plaisirs

Rappelle-toi, Ô croyant, que tu n'as pas été créé pour ce monde, mais bien pour un autre. Le prophète (Paix et salut d'Allah sur lui) dit : « Sois en ce monde comme un étranger ou un passager » [Al-Boukhari], ne sois donc pas déçu si tu passes à coté de certains de ses plaisirs, et sache que tout acte, sauf s'il est effectué pour Allah, est vain, et que tous les délices de ce monde sont éphémères, Allah a dit : « Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d'entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce qu'Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable. » [Ta-Ha : 131]. En effet, ce qui attriste le plus les gens dans cette vie, c'est de passer à coté de ses plaisirs, ils pensent trouver le bonheur grâce à l'argent, le prestige, et la beauté, mais ce n'est qu'une grossière erreur. Le croyant, lui, sait que cette vie-là, pour Allah, n'équivaut même pas à une aile de moustique. Un pieu prédécesseur disait : « la vie n'est qu'une charogne, et ses prétendants des chiens ». Le prophète leur a d'ailleurs souhaité malheur en disant : « Malheur à celui qui se fait l'esclave du dinar, du dirham, et de la khamissa, satisfait est-il lorsqu'on lui donne, mécontent sinon » [Al-Boukhari] (la khamissa est une tenue élégante).

 

2/ Ô prétendant au bonheur, fais de la vie future ton objectif

Car celui dont le souci est la satisfaction d'Allah et son obéissance, et dont l'objectif est la vie éternelle, ne sera jamais trop affecté par les tracas de ce bas monde ou par ses peines. Il aura de plus l'aide d'Allah et son appui. Le prophète dit : « Celui dont le souci est l'au-delà, Allah placera sa richesse en son cœur, rassemblera autour de lui les siens, et c'est les vertus de ce bas monde qui seront contraintes de s'offrir à lui. Et celui dont le souci est la vie d'ici-bas, Allah ne lui fera voir que la pauvreté, éparpillera d'autour de lui les siens, et il n'obtiendra pas plus de ce monde que ce qui lui a été prédestiné » [Rapporté par At-Tirmidhi et authentifié par Al-Albani].

3/ Ô prétendant au bonheur, la vie présente est une maison d'épreuve et de test

Allah exalté dit : « Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre» [Al-Moulk : 2], il dit aussi : « Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire: ‹Nous croyons !› sans les éprouver ? » [Al-Ankabout : 2], et son prophète dit : « La vie présente est la prison du croyant et le paradis du mécréant » [mouslim].

La patience est donc l'issue incontournable, une patience envers l'épreuve, et une patience durant l'obéissance. Le prophète, paix et salut d'Allah sur lui, dit : « la taille de la récompense est de l'ordre de l'épreuve, et quand Allah aime des gens, il les met à l'épreuve; ceux d'entre eux qui l'acceptent auront l'agrément, et ceux qui s'en courroucent auront le courroux. [Rapporté par At-Tirmidhi et jugé bon par Al-Albani]. Allah dit : « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants » [Al-Baqara : 155].

 

4/ Apprends à croire au destin et à l'accepter

En effet, cela permet de ne pas s'endeuiller pour un malheur, et de ne pas se perdre dans les remords. Allah dit : « Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah » [Al-Hadid : 22], et le prophète dit : « Sois avide de ce qui t'est bénéfique, implores l'aide d'Allah, ne faiblis jamais, et si un malheur te touche ne dis pas : " Si j’avais fait telle chose il ne m’aurait pas touché ", mais dis : " Allah en a prédestiné ainsi, et ce qu’il a voulu, il l’a fait ", car le mot " si " ouvre la voie à l’œuvre de Satan » [Mouslim].

 

5/ Ne sois pas peiné par l'injustice des gens envers toi

C'est à eux même, et non pas à toi, que leur nuisance portera préjudice, à condition de ne pas t'en préoccuper, rappelle-toi qu'Allah est derrière eux, les cerne de toutes parts, et a plein pouvoir sur eux, il leur prolonge les sursis, mais ne les manquera pas. Le messager d'Allah dit : « Ô vous qui avez cru avec seulement la parole, et dont la foi n'a pas encore atteint le cœur, ne causez pas du tort aux musulmans, ne vous raillez pas d'eux, et ne traquez pas leur défauts, car celui qui traque les défauts de son frère, Allah traquera les siens jusqu'à le dévoiler même au sein de son foyer » [Rapporté par At-Tirmidhi et authentifié par Al-Albani], et ceci dans cette vie présente, mais le jour de la résurrection ce sera le talion avec pour seule monnaie courante les bonnes et mauvaises actions.

 

6/ Ô prétendant au bonheur, multiplie ton invocation d'Allah

Allah exalté dit : « Ceux qui ont cru, et dont les coeurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les coeurs? » [Ar-Raad : 28]. Ibn Qayyem dit : « Il y a dans le cœur une dureté que seul l'invocation d'Allah dissout », Malek Ibn Dinar dit : « Nul n'a jamais récolté pareil jouissance que celle de l'invocation d'Allah exalté », et un autre prédécesseur dit : « Pauvres sont les gens de ce bas monde, ils en sont sortis sans avoir goûté le meilleur de ses délices. Quel est donc ce délice lui demanda-t-on ? Il répondit : Aimer Allah, le connaître et l'invoquer ». Et enfin Allah dit : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le jour de la résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement » [Ta-Ha : 124].

 

7/ Ô prétendant au bonheur, implore l'aide d'Allah exalté

Lève tes mains vers lui, l'invoquant et le suppliant, le prophète dit : « Nul adorateur ne dit, ayant été atteint par un souci ou un chagrin : " Ô Allah, je suis ton serviteur, fils de ton serviteur et de ta servante, mon toupet est en ta main, inévitable et à la fois juste est le destin que tu m'a tracé, je te demande, par tout nom qui t'est propre dont tu t'es qualifié toi-même, ou que tu as descendu dans ton livre, ou que tu as fait connaître a une de tes créatures, ou que tu as préféré garder dans ta science de l'inconnaissable, de faire du coran le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, l'apaisement de mon chagrin, et la dissipation de mon souci ", sans qu'Allah ne fasse disparaître son souci, et  ne fasse remplacer son chagrin par la joie » [Rapporté par Ahmad et authentifié par Ibn Hibbène]. Autre invocation englobante procurant la tranquillité : « Ô Allah j'implore ta miséricorde, ne me remets point à moi-même ne serait-ce que le temps d'un clignement d'œil et améliore ma condition, point de divinité à part toi » [Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Ibn Hibbene].

Autre invocation aussi, celle de la prière de la consultation (Al-Istikhara), avec laquelle l'être humain évite tout remord, reproche ou regret pour les choix qu'il entreprend dans sa vie, car le consultant sait que le bien est en ce qu'Allah choisit.

8/ Ô prétendant au bonheur, fuis vers la prière

Allah exalté dit : « Et cherchez secours dans l'endurance et la prière certes, la prière est une lourde obligation, sauf pour les humbles » [Al-Baqara : 45]. Quand le prophète avait un souci, il s'empressait vers la prière, car il y trouvait sa sérénité en se confiant à son seigneur. C'est lui-même qui disait : « Allah exalté dit : " Ô enfant d'Adam, consacre-toi à mon adoration et je remplirai ton cœur de satisfaction et comblerai ton besoin, en revanche, si tu ne le fais pas, je saturerai tes mains d'occupations et ne comblerai point ton besoin " » [Rapporté par At-Tirmidhi et authentifié par Ibn Hibbene].

 

9/ Ô prétendant au bonheur, prends garde aux péchés

Il agissent sur les cœurs comme le font les venins des serpents et des scorpions sur les corps, sauf que le venin des péchés n'est souvent ressenti que lorsqu'il a déjà dominé, ses séquelles douloureuses et ses fruits amères apparaissent alors, et à leur tête les soucis et l'angoisse, le chagrin et le stress, la lassitude et l'ennui, ajoutez à cela la privation de la subsistance, et l'anéantissement de la bénédiction liée à la durée de vie et à l'argent.

 

10/ Ô prétendant au bonheur, méfie-toi du vide

Si tu n'occupes pas ton âme par l'obéissance, Satan l'occupera par le péché, la médisance et les problèmes de la vie présente. Occupe donc ton temps avec les adorations (invocations, prière, récitation du coran, apprentissage de la religion, appel au sentier d'Allah, recommandation du convenable et interdiction du blâmable), et en faisant du bien en général et envers autrui en particulier, car tout ceci diffuse le bonheur et la gaîté dans le cœur du fidèle.

Et sache que cette vie n'est que trois jours : un jour passé, un jour dans lequel tu es, et un jour à venir. L'étourdi, le malheureux est donc celui qui gâche son jour à regretter le passé, ou à s'inquiéter pour le futur. L'intelligent, l'habile est celui qui s'occupe du jour présent, l'occupe avec ce qui lui est bénéfique, et veille à ne pas le gâcher.

 

11/ Ô prétendant au bonheur, apprend à reconnaître le bienfait

Celui qui veut le bonheur doit méditer sur les bienfaits dont il jouit, cela lui permet d'être satisfait de sa situation. Compare, Ô fidèle, ce qu'Allah t'a apporté à ce dont tu as été privé, observe les bienfaits de l'islam, de la guidance, du temps, de la santé et de tous les autres dons divins. Allah dit : « Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allah est Pardonneur, et Miséricordieux » [An-Nahl : 18], le prophète nous a également guidé dans ce sens en disant : « Regardez ceux qui sont en dessous de vous, et non pas ceux qui sont en dessus, cela vous évitera d'amoindrir le bienfait d'Allah » [Mouslim].

 

12/ Ô prétendant au bonheur, corrige ton dogme

Corrige ta foi en Allah en te fiant à lui, et en plaçant ton espoir en lui. " Se fier à Allah " signifie faire dépendre ton cœur de lui, lui faire confiance, et lui laisser le soin de prendre tes affaires en charge. Allah exalté dit : « Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit » [At-Talaq : 2-3]. " L'espoir " signifie la confiance en la générosité du seigneur, convoiter ce qui est en sa possession, l'attachement à sa miséricorde et l'enjouement envers sa grâce. Allah dit à travers la parole de Yâkoub : « Et ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah » [Youssouf : 87].

 

13/ Ô prétendant au bonheur, accomplis la foi

Allah exalté dit : « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne oeuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions » [An-Nahl : 97], et le prophète dit : « Ce que l’affaire du Croyant est étonnante ! Son affaire ne comporte (pour lui) que du bien, et cette faveur n’appartient qu’au Croyant : S’il est l’objet d’un événement heureux, il remercie Allah et c’est là pour lui une bonne chose. S’il est victime d’un malheur, il l’endure avec patience et c’est là encore pour lui une bonne chose » [Mouslim].

Celui alors qui atteint la foi, par la science bénéfique et la bienfaisance, en goutera la saveur, et à ce propos, l'autorité de l'islam Ibn Taymiya, que la miséricorde d'Allah soit sur lui, dit : « il est dans ce monde un paradis, celui qui ne le pénètre pas ne pénétrera pas celui du jour dernier », il dit aussi, lui dont la vie entière n'était que combat et patience envers l'oppression : « Que peuvent bien faire mes ennemis de moi ? Mon paradis, mon jardin est dans mon coeur, peu importe où je vais, il m'accompagne. M'emprisonner c'est m'offrir une retraite, me tuer c'est me rendre martyr, et m'exiler de mon pays c'est me livrer au tourisme ».

Nous implorons Allah d'ouvrir nos cœurs, de dissiper nos tourments, et de nous faire triompher sur son ennemi et le notre.

Et la clôture de nos invocations est : Louange à Allah, Seigneur de l'univers.

 

تم قراءة المقال 6378 مرة